Publié le

Découvrez un chapitre de La légende d’Axcendra.

Bonjour à tous,

Je vous propose de découvrir maintenant un extrait de mon prochain roman : La légende d’Axcendra.
Ce roman est actuellement en cours de financement sur Ulule. En participant, vous réservez votre exemplaire dédicacé et vous me permettez d’obtenir le budget pour publier et diffuser le roman. Vous pouvez même choisir le montant de votre financement et ainsi obtenir des contreparties comme des affiches, des cartes postales, mes précédents romans et même des t-shirts à l’effigie du roman.

Ce roman est écrit pour les jeunes, dès 8 ans, et j’ai voulu traiter le thème des jeux vidéo par passion mais aussi pour donner envie aux enfants qui ont un peu de mal avec la lecture 😉

Avant de vous laisser découvrir un chapitre du roman, voici un petit préambule à l’histoire.

Arthur (10 ans) et Cécile (13 ans) sont en vacances au camping. Arthur a prévu de bien profiter de son séjour entre la piscine, les activités et le foot avec ses nouveaux copains. Cécile est plutôt adepte du bronzage, tout en lisant la tonne de romans et de mangas qu’elle emmène toujours en vacances. Malheureusement, au moment du départ, Arthur a oublié plusieurs bagages dont le sac de sa sœur. Pour se faire pardonner, il lui propose de jouer sur sa Game Fun 3 D, au meilleur jeu qu’il connaisse : La légende d’Axendra XII, un fabuleux jeu offert par son papa (lui-même grand fan de jeux vidéo). Arthur est certain que sa sœur va aimer ce jeu d’action et d’aventure. Il sait que l’univers est proche de ceux de ses lectures, et que son mangaka préféré en a dessiné les personnages.

Cécile est rapidement emballée par cette aventure et y passe tout son temps. Les parents demandent vite à Arthur de trouver une solution afin que Cécile fasse une pause et profite des vacances. Alors qu’il tente de négocier un cessez-le-jeu, le garçon se rend compte que la partie de Cécile est mal entamée tant elle a peu d’expérience dans les jeux vidéo (héros peu équipé et peu entraîné, personnages manquants comme une magicienne blanche pour apporter des soins aux autres). Alors qu’il propose de prendre la console pour l’aider, Cécile refuse catégoriquement ! Arthur décide alors d’arracher la console des mains de sa sœur et s’échappe. Mais son plan contient une faille (mystère !) qui entraîne la chute des deux enfants.

 

Chapitre 5

Le vide puis l’infini

Je me réveille et je réalise que je suis allongé dos sur le sol. Mais quand j’ouvre les yeux, je me demande où sont passés le ciel bleu et les grands pins du camping. Il n’y a que du blanc là où il devrait y avoir l’azur et ses nuages. Je me redresse et me frotte les yeux. J’oublie complètement ce blanc vide qui m’entoure quand je constate la nouvelle texture de mes mains puis de mon corps. Je ne suis plus fait de chair et d’os ! Un son familier se fait entendre juste à côté de moi : les plaintes de ma sœur au réveil. D’habitude, un mur nous sépare au moment où elle produit ce son si caractéristique. Je pose mes yeux sur Cécile et j’ai bien peur que la découverte de son nouveau “Elle” lui fasse pousser des cris de terreur. La seule explication qui me vient à l’esprit, et qui me donne des sueurs froides, c’est que nous sommes maintenant faits de pixels. Comme dans… un jeu vidéo !

– Arthur ? T’es là ?

J’essaye de rester calme, je suis certain que l’on va trouver une solution et que notre état est temporaire. Nous sommes peut-être dans le même rêve fou.

– Je suis là Cécile, ne t’inquiète pas ! Je crois que le choc de notre chute nous a assommé et que nous partageons une hallucination… euh, délirante !

Ma sœur se lève d’un bond, contemple l’espace infiniment vide dans lequel nous nous trouvons. Elle est aussi faite de pixels et je la trouve très reconnaissable bien que ses yeux soient exagérément grands. Par contre, elle porte une tenue particulière que j’identifie aussitôt. Cécile pose son regard impressionnant sur moi et ses mirettes doublent de taille ! Dans la vraie vie, ce serait impossible !

– Qu’est-ce qu’il nous arrive ? dit-elle.

Elle avance ses mains devant son visage et fixe ses deux paumes. Pendant ce temps, je me redresse puis je remarque deux formes pixellisées juste à côté de moi: un arc et une sacoche de flèches.

– Arthur, tu n’as peut-être pas tort. J’ai un peu trop passé de temps devant la console. Je suis en train d’en faire un cauche…

Cécile fait un bond vers l’arrière après mon pincement sur son bras.

– Non, on ne rêve pas Cécile, il se passe un truc pas normal.

– Qu’est-ce tu racontes Arthur ! Nous sommes tombés avec la console et par miracle, le choc nous a télé-transporté dans un jeu vidéo !

– On dirait ! Les graphismes ne sont pas terribles en tout cas !

– Arrête de dire des âneries, Arthur!

Tout à coup, le vide sous nos pieds devient vert puis, tout s’enchaîne et un univers se crée sous nos yeux. Les pixels se disposent tout autour de nous, créant des arbres, des ruines et quelques buissons. Puis un ciel étoilé devient bientôt visible tandis qu’une brume épaisse limite notre vision de l’horizon. Tout devient alors très clair : nous sommes dans la forêt des oubliés.

Savoir où nous nous réveillons ne me rassure pas pour autant, ce n’est pas le lieu le plus accueillant du monde et ce n’est surtout pas un endroit qui est censé être « réel ». Ma sœur ne s’exprime pas, mais son regard alarmant vaut mille mots. Nous nous rapprochons l’un de l’autre, comme pour trouver un peu de protection. Que devons-nous faire ?

Nous n’avons pas le temps de réfléchir: un mouvement attire notre attention vers un buisson situé à quelques mètres de notre position. Une ombre traverse le bosquet pixellisé et se dirige vers nous. D’abord sombre et peu reconnaissable, la forme humaine s’approche avec une démarche et un glapissement reconnaissable pour tout aventurier des terres d’Axcendra : il s’agit d’un chevalier zombie !

Je suis certain qu’il n’est pas là pour nous souhaiter la bienvenue.

Chapitre 6

Le premier combat

 

– Arthur, il faut se sauver ! Vite !

Je regarde autour de moi et je tente de trouver une solution. La présence de cet ennemi très courant dans la forêt des oubliés confirme que nous sommes, je ne sais pour quelle raison, dans mon jeu vidéo favori. Alors, j’essaye de réfléchir comme si j’étais devant ma console et je sais que la solution n’est jamais dans la fuite. L’ennemi va nous suivre et les chances de croiser l’un ou plusieurs de ses congénères sont grandes. Et dans ce cas, nous devrons affronter au moins deux chevaliers zombies. Ce serait encore plus difficile. Le défaut de cette créature est double : il est lent et peureux, ça me laisse le temps d’avoir un plan. En cas de victoire contre lui, le jeu éloignera automatiquement les autres combattants de cette race pendant quelques minutes. Nous aurons ainsi plus de chances de tenter de quitter la forêt des oubliés le plus vite possible. Le meilleur moyen de se poser et de trouver une solution afin de quitter ce jeu serait de trouver un village. C’est le seul endroit où les combats sont interdits. Bien entendu, il faudrait aussi espérer de la chance, car les chevaliers zombies ne sont pas les seuls monstres se baladant ici : les fantômes en bande, les voleurs sans âme ou encore le chef des chevaliers zombies : un géant. Lui, il apparaît aléatoirement et il protège une orbe noire. Le vaincre sera impossible pour ma sœur et moi.

Cécile tire ma veste depuis plusieurs minutes, elle n’a qu’un seul plan en tête: fuir !

– On ne peut pas se sauver Cécile, ce serait pire, on risque d’en croiser d’autres un peu plus loin. Il faut l’affronter !

– Mais tu racontes quoi Arthur ! Nous ne sommes pas des combattants, nous sommes des enfants !!! Nous ne sommes pas des personnages de jeu vidéo !

– Je le sais bien sœurette, mais c’est la seule solution. Et ici, tu n’es pas qu’une adolescente. Tu es une magicienne blanche ! Regarde ta tenue !

Ma sœur est perplexe.

– Tu es capable d’envoyer des sorts de santé et tu maîtrises les éléments. Et regarde moi, je suis un archer. Nous sommes complémentaires ! Tu peux me soigner et envoyer un sort de feu aux flèches de mon arc. Nous pouvons le battre.

Ma sœur regarde autour d’elle. Elle panique. Elle reste prête à se sauver à tout moment. Mais un second grognement se fait entendre. Je regarde derrière moi et comprends qu’un autre chevalier zombie s’approche. Le combat devient inévitable.

Découvrez la suite, dès le mois de mai 2017 en participant à la campagne Ulule :

Merci de partager cette article autour de vous !

Hiero

2 réflexions au sujet de « Découvrez un chapitre de La légende d’Axcendra. »

  1. Je pense que mes fils vont adorer ce livre !

  2. Je suis sûre que je vais adorer ce livre, il a l’air génial !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *